maillage interne seo

Souvent, la plupart de ceux qui ont une petite notion en optimisation de site web pensent que le maillage interne se limite à une insertion de liens entre les contenus web. Ces derniers ont pour mission d’optimiser l’indexation d’un site Internet. Pourtant, cet outil de référencement naturel est bien plus important. Il joue un rôle prépondérant dans la structure de la page web tout en lui offrant une forte pertinence aux yeux des moteurs de recherche. Il existe quelques techniques à mettre en œuvre pour réussir un maillage interne.

Rafraîchir les anciens articles en ajoutant des liens internes

Il est faux de croire que la mise en place d’un maillage interne doit être accompagnée par une création de nouveaux contenus ou page. Il est fortement recommandé par les experts en SEO de rafraîchir les contenus en y ajoutant des liens internes. Cela ne fera que renforcer votre technique de cocon sémantique parce les liens seront redirigés vers vos nouveaux contenus. Cette astuce permet de garantir une valeur ajoutée à votre communauté en ligne.

Insérer des liens internes à vos nouveaux articles

maillage interne referencement naturel

Pour réussir votre maillage interne qui est l’assurance d’un bon référencement naturel, vous ne devez pas vous concentrer uniquement sur des contenus déjà disponibles sur votre site web. Pour attirer l’attention des moteurs de recherche et pour optimiser votre technique de cocon sémantique, vous devez alimenter votre site par des articles neufs. Il faut que votre page web soit dynamique et donne envie aux internautes de la visiter.

Il est conseillé de produire des contenus de manière fréquente tout en veillant à ce qu’ils soient attrayants pour les algorithmes des moteurs de recherches. N’oubliez pas d’intégrer des liens internes dans ces nouveaux articles. Il est préférable que vos liens soient dirigés vers vos pages ayant un fort taux de conversion. Il peut s’agir de votre rubrique d’achat ou de votre page de prise de contact. Un parfait maillage interne permet ainsi d’optimiser votre chiffre d’affaires.

Sachez que ni Google, ni Bing ou les autres moteurs de recherches n’ont établi aucune règle sur le nombre d’articles que vous devez publier sur votre page web. Il suffit que vos contenus soient de qualité et pertinents pour les lecteurs.

Préférez les liens internes entre des pages de blog

Souvent, les propriétaires de site web ont tendance à indexer leur page principale au moment de mettre en place un maillage interne. Plus précisément, ils redirigent la majorité de leurs liens internes vers la page d’accueil ou celle qui présente l’entreprise.

Assurez-vous simplement que votre site soit parfaitement conçu pour que l’accès à ces pages soit facile. Par contre, vous devez privilégier les liens vers les pages de blog qui sont réputées pour afficher de meilleures performances.

Améliorer les pages internes en silo

Vous vous demandez surement sur la signification du terme silo. En fait, il s’agit d’une branche de la technique du cocon sémantique qui vise à rassembler les sujets communs en vue d’optimiser les renvois de linking entre vos pages web. Cette astuce de maillage interne va rendre votre site Internet plus ergonomique tout en valorisant vos pages les plus pertinentes. Sachez que pour valoriser une page, il faut que de nombreux liens internes soient redirigés vers elle.

Bien réfléchir aux ancres utilisées

A l’instar de la création de backlinks, vous devez accorder également de l’importance à l’ancre de vos linking. Par conséquent, il faut que vous réfléchissiez bien au choix de textes pour vos différentes ancres. Il est impératif que le texte soit en accord avec le champ sémantique de la page que vous souhaitez optimiser et de celle où il est placé. Veillez à ce que le texte comportant l’ancre soit placé de manière naturelle dans le contenu. Enfin, n’oubliez pas de placer une ancre en lien Dofollow afin que les moteurs de recherches la prennent en considération pour votre référencement naturel.

masque tissu lavable

Recevoir des clients en plein coronavirus ?

En plein coronavirus, il est également possible que vous recevriez des clients. C’est le cas de notre agence de consultant SEO. Malgré le fait que de nombreuses choses puissent se voir à distance, comme la présentation d’audits ou de la formation, certains clients souhaitent tout de même des réunions en présentiels. Nous évitons au maximum de faire cela mais parfois nous n’avons pas le choix. Du moment que les consignes sanitaires sont respectées, cela est tout à fait possible.

Pour respecter les contraintes sanitaire , il est important de respecter les gestes  barrières. Cela évite la propagation du covid-19 au sein des clients / fournisseurs.

Les gestes barrières en entreprise

Afin d’éviter la transmission du virus, de nombreux gestes barrières sont à appliquer en entreprise. Il faut faire en sorte de faire respecter au maximum les règles de distanciation sociale, que ce soit au moment de travailler ou durant les pauses. Il est également recommandé d’aérer régulièrement les pièces dans la journée. Bien sûr il ne faut pas se serrer la main et éviter les embrassades. Il faut se laver régulièrement les mains et utiliser du gel hydroalcoolique pour éviter toute transmission du virus. De plus, depuis le 1er septembre, le port du masque est obligatoire sur son lieu de travail. Cette mesure s’applique dans les espaces de travail clos et partagés (salles de réunion, open space, couloir…) et même lorsqu’il y a la présence de cloison en plexiglas, le port du masque est recommandé.

stop covid 19

Le masques de protection contre la covid-19

Il existe deux types de masques : en tissu et en papier. Chaque type de masque comporte des points fort et des points faibles. Pour détailler tout cela et vous donner un maximum d’information, nous avons posé plusieurs questions à notre client, gérant de la société de masque lavable : voir le site de notre client.

Différences masque en tissu et masque chirurgical

Depuis bientôt un an, le masque fait partie de notre quotidien. Il est fait partie des gestes barrières que l’on doit appliquer afin de lutter contre le coronavirus mais aussi il permet de protéger notre santé et celle des autres. Vous l’aurez certainement remarqué certain porte un masque chirurgical et d’autre un masque en tissu. Afin de vous éclairer sur l’efficacité de ces deux types de masques nous allons vous expliquer les différences qu’il existe entre ces derniers.

Habituellement réservé au personnel soignant, le masque chirurgical est désormais répandu à l’entière population. On le trouve dorénavant dans bon nombre de magasins et dans les pharmacies. Il permet d’être protéger et de protéger les autres de gouttelettes potentiellement porteuses du virus. Le masque doit être changé toutes les 4h maximum. Et contrairement au masque en tissu, le masque chirurgical est à usage unique, jetable et est donc moins respectueux de l’environnement.

Seconde option, le masque en tissu. Fait-main, acheter sur internet ou en pharmacie, il existe deux types de masques en tissu. Il y a les masques dit de catégorie 1 élaborés selon les normes AFNOR (Association française de normalisation) assurent 90% de filtration. Puis, les masques en tissu de catégorie 2, ceux fait-main, qui assurent 70% de filtration des projections salivaires. Tout comme le masque chirurgical, le masque ne tissu doit être changé toutes les 4h. En revanche, ce dernier peut être lavé et réutilisable.

Que vous choisissiez un masque en tissu ou chirurgical, le plus important est d’avoir un masque aux normes et de respecter les règles concernant le port du masque comme le changer régulièrement.

Pourquoi privilégier le masque en tissu ?

Depuis l’obligation du port du masque dans tous les lieux publics, transports, dans la rue, de nombreux débats ont lieu sur quel type de masque privilégier, chirurgical ou en tissu ? Voici quelques raisons sur pourquoi se tourner vers le masque en tissu.

Privilégier le port d’un masque en tissu tout simplement pour des raisons économiques et environnementales. Certes, les masques en tissu sont plus chers à l’achat mais bien plus rentables sur le long terme que les masques chirurgicaux. En effet, ils sont lavables en machine ou à la main et réutilisables, des aspects économiques et écologiques à ne pas négliger. De plus, ils sont plus confortables et il existe un nombre incalculable de modèle pour satisfaire tout le monde. Veillez à choisir des masques grand public de catégorie 1 et à les changer toutes les 4h.

google analytics

4 KPI indispensables pour suivre les statistiques d’un site sur Google Analytics

Suivre le trafic de son site est primordial, mais on ne sait pas toujours par où commencer quand on n’a pas les compétences nécessaires.

Découvrez ou revisitez les bases des KPI sur Google Anlaytics.

1) Le taux de rebond.

Le taux de rebond est un KPI qui envoie un message fort à Google. Il se calcule en mesurant le nombre de visiteurs qui arrivent sur une page de votre site et font une action (clic sur un lien, clic sur un bouton, envoi de formulaire etc…) par le nombre de visiteurs repartant aussitôt sans réaliser aucune action.

Plus le taux est élevé plus c’est mauvais signe ! À l’inverse, un taux de rebond de 0% est un message pouvant dire que les visiteurs sont intéressés par le site qu’ils visitent.

Taux de rebond = Visiteurs faisant une action/Visiteurs sortant x 100

Il faut toutefois être vigilant, car le taux de rebond n’est pas parfait : certains utilisateurs peuvent être intéressés par ce qu’ils lisent sur votre site, mais ne pas réaliser d’actions particulières. En d’autres termes, le temps passé sur un site ne compte pas dans le calcul du taux de rebond.

2 ) Utilisateurs revenant vs utilisateurs nouveaux.

Ce KPI pourrait se traduire par la fidélité des visiteurs à l’égard d’un site. C’est donc un pourcentage entre les deux types d’utilisateurs.

Ce tracking est rendu possible grâce au cookie déposé sur la session de chaque utilisateur.

Malheureusement, il n’est pas parfait, car il ne prend pas en compte :

  • Le multi-device. (l’utilisation de plusieurs appareils).
  • Les visiteurs revenant sur une longue durée (puisqu’il s’agit d’un cookie qui se périme).
  • Les visiteurs utilisant des VPN par exemple.

Il est également faussé par le fait que plusieurs personnes différentes peuvent utiliser le même appareil.

3) La réalisation d’événements.

Il est possible sur Google Analytics de paramétrer de nombreux événements qui vont avoir des objectifs précis :

  • Mesurer le nombre de clics sur un lien.
  • Calculer le pourcentage de scroll moyen.
  • Temps de visite par session.
  • Réalisation de valeurs : Chiffre d’affaires, téléchargement de pdf etc…

Il est intéressant de comparer le nombre de sessions sans interactions donc sans événements par rapport au nombre de sessions avec interactions. Vous pouvez en apprendre plus à ce sujet sur le site : Reachconversion.

Cela permet d’exclure tout le trafic peu qualifié comme les bad bots par exemple qui viennent encombrer vos statistiques.

4) Type d’appareil par pourcentage.

Connaître les types d’appareils utilisés par vos visiteurs est intéressant, car cela va vous permettre de prioriser votre travail d’optimisation. En claire il s’agit soit de desktop soit de mobile et plus rarement de tablettes.

Il peut être à l’inverse révélateur de problèmes de responsive design sur votre site. Par exemple, si les statistiques du mobile sont anormalement mauvaises par rapport à celle du deskop. C’est un exemple parmi tant d’autres que pourra déceler un freelance SEO ayant une expertise dans ce domaine.

Enfin, il faut garder en tête que dans l’absolu toutes les données que vous pourrez trouver dans vos analyses sont intéressantes à partir du moment où vous savez comment les interpréter. Mais dans un premier temps, il est important de se concentrer sur des KPI fiables vous permettant de déduire des tendances globales.

consultant seo

Vous êtes peut-être commerçant ou chef d’entreprise et vous souhaitez développer votre votre chiffre d’affaires avec internet ? Une des meilleures manières de réussir ce difficile challenge est de passer par un chargé de référencement.

consultant seo

La consultant SEO est une personne qualifiée qui se sert d’une méthodologie pour développer votre activité sur les moteurs de recherche tout en évitant les pénalisations du géant Google.

Avec son expérience, il mettra en place la meilleure stratégie SEO afin de vous offrir une bonne visibilité sur la toile. Il est également en mesure de s’occuper de la création de vos contenus web tout en prenant le soin d’y insérer les mots-clés pertinents, ce qui participera au bon référencement naturel de votre site.

Les consultants SEO sont des métiers très en vogue qui ne manquent pas de travail. Ils ne sont pour autant pas simples à recruter. Une personne ne connaissant pas les grandes notions du secteur aura du mal à évaluer les compétences de l’expert. Elle fera souvent appel à une agence de recrutement digital pour démystifier l’embauche.

Si vous êtes du genre à vous débrouiller tout seul pour trouver vos prestataires vous pouvez déjà commencer par prendre connaissance de cet article qui vous indique 4 questions clés à poser à tout réferenceur web.

1— Quelle est votre méthodologie de travail ?

Chaque référenceur web possède sa propre façon de travailler. Le résultat donnera un ensemble de techniques qui vont permettre d’améliorer le positionnement de votre site.

Tout bon référenceur vous mentionnera les points suivants :

• Une bonne optimisation de la structure du site web : il est nécessaire d’optimiser la structure technique du site ainsi que de chacune des pages web qui le composent. Cela a pour effet d’améliorer l’indexation.

• L’optimisation du contenu de chaque page : le consultant SEO étudie et travaille sur les  mots clés pour booster le positionnement dans votre domaine d’activité sur les moteurs de recherche.

• Les liens entrants : créer de bons liens de retour provenant des sites avec une bonne réputation (contenus originaux et intéressants) est très efficace pour grimper sur Google.

2— Comment fonctionne le référencement naturel SEO ?

Quel est le principe de fonctionnement du référencement naturel SEO ? Voilà une question qu’il vous faudra poser à l’expert.

Exemple de réponse correcte : Google dispose de petits « robots de contrôle » qui ont pour mission principale de parcourir les sites web afin de trier les meilleurs sur trois critères bien définis. Il s’agit entre autres du contenu, des optimisations techniques et de la popularité. Maîtriser ces trois notions vous aideront à faire connaître votre site.

3— Comment vérifier les résultats de mon investissement ?

Après investissement, il est plus que normal que vous espériez des résultats positifs. Les résultats du référencement ne sont pas comme ceux d’une activité ponctuelle que votre mécanicien auto ou encore votre serrurier est capable de vous faire.

Lorsqu’on parle du SEO vous devriez attendre pendant un bon bout de temps (3 mois environ). Les résultats seront visibles que lorsque vous verrez votre masse clientèle augmentée, ce qui découlera inévitablement de la position plus que confortable que votre site aura obtenue sur Google.

Une référenceur professionnel vous offrira un tableau de bord dédié pour suivre les résultats régulièrement en fonction de gains et des pertes de positions.

4— Comment maintenir sa place sur les différents moteurs de recherches ?

L’élaboration d’une bonne stratégie SEO permet en effet de gagner une bonne place sur les moteurs de recherche. Mais le plus difficile est de maintenir ce positionnement à long terme.

Nombreuses sont les personnes qui souhaitent créer des sites dans le même secteur d’activité que vous et emploieront certainement des consultants SEO aussi compétents que le vôtre.

Que feront ses experts SEO selon vous ? Soit, ils utiliseront la technique du référencement payant (SEA) ou celle du référencement naturel (SEO) pour améliorer votre positionnement. Mais pour vous démarquer de vos concurrents et garder cette précieuse place sur une longue durée, le SEO est la méthode la plus recommandée. Le référenceur professionnel doit rester combatif et créatif pour vous aider à dominer votre marché.